Quelle réglementation pour les armes et fusils en France ?

Dans certaines parties du monde, la question des armes à feu est assez sensibles, dans la mesure où certains estiment qu’elles devraient s’acquérir plus facilement, tandis que d’autres pensent qu’il est nécessaire d’en avoir un meilleur contrôle. La France est l’un des pays qui impose une législation sévère en ce qui concerne la possession et l’utilisation d’armes à feu.

Posséder des armes en France

Le plus souvent, les personnes qui font des demandes de permis d’armes sont celles qui le font dans des buts sportifs, et ceux qui pratiquent la chasse se comptent parmi les plus nombreux à vouloir acquérir en fusil. En effet, en France, il se trouve plusieurs espaces où il est possible de s’adonner à cette pratique. On peut aussi mentionner celles qui souhaitent l’acquisition de telles armes afin de pouvoir protéger leur domicile.

Il est important de mentionner que s’il est possible de posséder des armes, il est absolument interdit de les transporter avec soi lorsqu’on se déplace. Faire cela inclut devoir faire face à des amendes allant de 15 000 € à 500 000 €, ainsi que des peines de prison pouvant aller de 1 an à 10 ans. De plus, dépendamment du type d’armes, les conditions pour l’obtention d’un permis sont plus ou moins drastiques, et il est même impossible pour certaines personnes de faire l’acquisition de certaines armes.

Les différentes catégories d’armes

Les armes sont classées en plusieurs catégories, allant de A à D. La catégorie D comprend les armes anciennes et/ou qui ne sont plus en état de fonctionner, et qu’on pourrait acheter dans le but d’en faire une pièce de collection. On y inclut également des armes dont le niveau de létalité est limité, comme les bons lacrymogènes, ou les armes blanches. Les armes en D1 sont soumises à un enregistrement, et les armes D2 sont libres à la vente mais nécessitent qu’on soit majeur.

La catégorie C comprend les armes à feu dont le nombre de coups, la puissance de tir et les calibres des projectiles sont limitées ; il vous faut faire la déclaration de telles armes si vous souhaitez en posséder. La catégorie B renferme les armes de poing de puissance et de calibre plus important que ceux de la catégorie C, et les démarches administratives sont bien plus complexes, comme on peut s’y attendre. Les armes de la catégorie sont interdites au grand public, et les armes qui y sont regroupées sont principalement des armes de guerre, comme les Kalachnikov.

Acheter une arme en France

Dépendamment de la catégorie dans laquelle votre arme se trouve, il y a donc différentes démarches à suivre, et pour les armes de catégorie A, il vous faut simplement faire une croix dessus (d’autant plus qu’on vous questionnerait lourdement sur l’usage que vous comptez en faire.

Si vous ignorez les démarches administratives nécessaires pour faire l’acquisition d’un type précis d’armes, vous pouvez approcher le magasin d’armes qui vous intéresse pour leur demander une assistance vis-à-vis de celles-ci. Ils pourront vous donner les bons conseils si vous souhaitez recevoir le droit d’acheter et de posséder l’arme spécifiée.